Créer un bel univers, pour une agence de design, oui… c’est un minimum. Mais est-ce suffisant ? Aujourd’hui où le bien-être au travail est une notion essentielle, où la perception qu’ont les employés de leur entreprise est aussi importante que celle qu’ont ses clients.

L’harmonisation, c’est celle d’une marque avec ses espaces, c’est celle des espaces avec ceux qui les utilisent. Ces espaces doivent être fonctionnels, esthétiques, valorisants. Ils doivent aussi favoriser des conditions de travail apaisées.

On le voit, le monde du travail est en train de se repenser complètement. Les questions soulevées parlent de bienveillance, de diminution du stress, de quête du bien commun. Et le design d’espace trouve complètement sa place dans ce périmètre, celui de la marque employeur.

 

Nous avons un métier passionnant !

Ces changements sociétaux, ces nouvelles demandes, nous les avons observés. Ils ont orienté notre façon de travailler.

Depuis plus de 10 ans, nous sommes spécialisées dans l’aménagement d’espaces et la visibilité des marques. Nous : Emmanuelle Chenevier, designer, et Marylore Eymery-Lambert, responsable de développement et de suivi opérationnel. Nous accompagnons nos clients depuis l’analyse de leurs besoins jusqu’à la livraison du dernier luminaire. Nous voulons rester une structure agile, réactive, proche de vous.

Nous travaillons pour les entreprises et les particuliers. Conseil, conception, réalisation et suivi des projets… avec toute l’énergie qu’une touche caféinée peut apporter !

Nos missions consistent à valoriser le savoir-faire de nos clients, mettre en valeur une activité, aménager des espaces adaptés aux attentes de ceux qui les utilisent. Et surtout, instaurer l’harmonie de chacun avec l’espace qu’il occupe.

 

Question de confiance...

Nous développons nos projets avec des partenaires sélectionnés, qui ont compris notre approche, notre philosophie, et en qui nous avons toute confiance. Ils sont scénographes, merchandisers, designers, graphistes, artisans. Et chose importante, ils aiment le bon café. Forcément, nous nous sommes compris...